Suivez notre éphéméride juridique sur notre page Facebook …

22 février 1680
Il y a 338 ans… La Voisin, l’une des principales accusées de l’Affaire des poisons, est exécutée. Elle est condamnée à être brûlée vive en place de Grève par la chambre de l’Arsenal, une juridiction d’exception spécialement instituée pour juger les affaires d’empoisonnement.

La Voisin, de son vrai nom Catherine de Montvoisin, est connue pour sa clientèle abondante, dont certaines femmes de la Cour, qui avait recours à ses services pour des prestations de toutes sortes (divinations, philtres d’amour, poudres de succession…). Si son activité première est celle d’avorteuse, au moyen de breuvages toxiques, elle est aussi accusée d’avoir pratiqué et organisé des messes noires au cours desquelles elle aurait sacrifié des enfants.

Chacun de ses interrogatoires augmente le nombre de personnes impliquées et l’instruction révèle ainsi avec effroi tout un réseau d’empoisonneurs. On prend alors conscience que les substances vénéneuses circulent largement dans les rues parisiennes…